Immeuble de 5 lots près d'Épinal

ChantraineGrand Est

Chantraine

Tension locative

Tension transactionnelle

tension locative Elevée

tension transactionnelle Elevée

Géographie & urbanisme

Chantraine est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est. 

Elle appartient à l'unité urbaine d'Épinal, une agglomération intra-départementale regroupant 12 communes et 61 488 habitants en 2017, dont elle est une commune de la banlieue. 

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction d'Épinal, dont elle est une commune du pôle principal. Cette aire, qui regroupe 118 communes, est catégorisée dans les aires de 50 000 à moins de 200 000 habitants. 

Démographie

La population de Chantraine était de 3 056 au recensement de 1999, 2 999 en 2006, 3 029 en 2007 et 3 105 en 2009. La densité de population de la ville est de 500.81 habitants par km². 
Le nombre de logements sur la commune a été estimé à 1 631 en 2007. Ces logements se composent de 1 511 résidences principales, 35 résidences secondaires ou occasionnels ainsi que 85 logements vacants.

Histoire de la ville

La commune de Chantraine est née en 1892, par séparation d'avec Les Forges. Cette modification répondait aux problèmes de dissension entre le village agricole traditionnel des Forges et les nouveaux habitants des quartiers est, ouvriers - pour partie d'origine alsacienne ou italienne - travaillant au canal de l'Est et au réservoir de Bouzey. C’est dès le 23 février 1873 que le conseil municipal, unanime, avait demandé la création d’une commune regroupant les Brosses, Chanteraine et la tranchée de Bains. 

La commune a été décorée, le 11 novembre 1948, de la Croix de guerre 1939-1945. 

Tourisme & vie étudiante

Église catholique Saint-Pierre-Fourier, (Paroisse Saint Goëry, Diocèse de Saint-Dié) dont la première pierre a été posée en 1898. Le bienheureux René Dubroux y a été vicaire quelques mois en 1939 et de 1940 à 1943. 

Un orgue d'occasion a été installé en tribune, au-dessus de l'entrée de l'église, par Joseph Voeglé en 1922. 

Monuments commémoratifs.