L'investissement locatif peut être une source de revenus stable, mais il comporte également des risques tels que les loyers impayés. Pour minimiser ces risques, la Garantie Visale se présente comme une solution fiable. Dans cet article, découvrez en détail le fonctionnement de la Garantie Visale, ses avantages et comment la mettre en œuvre pour sécuriser efficacement votre investissement locatif !

Partie 1 : Qu'est-ce que la garantie Visale ?

Présentation et fonctionnement de la garantie Visale pour l'investissement locatif

La Garantie Visale est une initiative mise en place par l'État pour offrir une protection aux propriétaires bailleurs contre les risques liés aux impayés de loyers. Son objectif principal est de faciliter l'accès au logement pour les locataires tout en instaurant un climat de confiance entre les parties concernées.

Elle fonctionne en créant un filet de sécurité financier pour le bailleur. En cas d'impayé, la Garantie Visale prend en charge le paiement des loyers dus pendant une période convenue, soulageant ainsi le propriétaire des pressions financières potentielles. Cependant, pour bénéficier de cette garantie, il est impératif de comprendre les conditions d'éligibilité pour les locataires et les bailleurs.

Cette garantie est particulièrement avantageuse durant les premières années de location, permettant aux locataires de faciliter leur accès au logement en limitant les risques financiers pour les propriétaires. Chez Cash Flow Positif, nous vous recommandons vivement d'opter pour la Garantie Visale en tant que bailleur ou locataire, à condition de remplir les conditions d'éligibilité, évidemment.

Conditions d'éligibilité pour les locataires et bailleurs

Pour les locataires :

Les conditions d'éligibilité pour bénéficier de la Garantie Visale diffèrent pour les locataires et les bailleurs. Voici un aperçu des critères à remplir pour chaque partie :

Âge : Les locataires doivent avoir entre 18 et 30 ans

Situation professionnelle : Les locataires doivent être en emploi ou en formation, ou justifier de ressources stables suffisantes pour assurer le paiement du loyer.

Revenus : Les revenus du locataire ne doivent pas dépasser un certain plafond, fixé en fonction de la zone géographique du logement.

Absence de caution : Le locataire ne peut pas bénéficier d'une caution solidaire ou d'une garantie équivalente pour le même logement.

Pour les bailleurs :

Type de logement : La Garantie Visale s'applique aux logements loués par les locataires à titre de résidence principale.

Honoraires d'agence : Les bailleurs ne peuvent pas demander des frais d'agence à leurs locataires pour bénéficier de la Garantie Visale.

Plafonds de loyer : Le loyer du logement ne doit pas dépasser certains plafonds, maximum de 1300€ (1500€ en Île de France)

Emplacement du logement : Le bien doit être situé sur le territoire français (métropole, DOM hors TOM)

Conforme aux exigences sanitaires : Le logement doit être conforme au Règlement Sanitaire Départemental (RSD)

Partie 2 : Avantages de la garantie Visale pour réduire les risques de loyers impayés

Couverture et protection offertes par Visale

En plus de prendre le payement des loyers et des charges en cas de défaillance, le tout gratuitement, la garantie Visale offre une simplicité et une rapidité de mise en œuvre. Cela facilite les démarches administratives pour les propriétaires bailleurs. En effet, le processus de demande de garantie Visale est entièrement dématérialisé et peut être réalisé en ligne en quelques clics, ce qui représente un gain de temps appréciable pour les bailleurs.

Par ailleurs, elle offre une couverture complète en prenant également en charge les éventuelles dégradations locatives commises par le locataire. Cette protection permet de limiter les frais de remise en état du logement à la charge du propriétaire en cas de litige avec le locataire. Et enfin, elle offre une couverture étendue, prenant en charge jusqu'à 36 mois de loyers impayés.

Pour en savoir plus sur les astuces qui vous permettront de diminuer les risques de votre investissement locatif, un article est dédié à ce sujet : 5 Astuces pour diminuer les risques de son investissement locatif

Comparaison avec d'autres garanties locatives pour vos investissements

De nombreuses options de garanties locatives sont disponibles, il faut juste choisir la solution la plus adaptée à votre investissement immobilier :

Le Garant physique : Le garant, qu'il soit une personne physique ou morale, se porte caution pour un locataire, souvent un proche. Concrètement, cela implique qu'il s'engage à régler les dettes locatives du locataire en cas d'impayés auprès du propriétaire. Cet engagement est formalisé par écrit sous la forme d'un acte de cautionnement.

Quels sont les avantages ? Cette option, largement préférée, est sans aucun doute la plus simple à mettre en œuvre, et elle est gratuite. Dans la plupart des cas, le recours à un garant physique est le seul moyen de cautionnement connu par le candidat locataire, surtout lorsqu'il s'agit d'un étudiant dont les parents se portent garants.

Quels sont les risques ? Cependant, cette garantie n'est pas sans faille. En effet, la situation du garant peut évoluer avec le temps (perte d'emploi, maladie, etc.). Ainsi, il est possible qu'il refuse de payer les impayés pour diverses raisons :

Il peut lui-même rencontrer des difficultés financières et ne pas avoir suffisamment de ressources pour honorer son engagement. Il peut être de mauvaise foi et refuser de payer les dettes du locataire, car leurs relations se sont détériorées depuis la signature de l'acte de cautionnement.

La Garantie Loyer Impayé (GLI) : L'assurance loyers impayés offre aux propriétaires bailleurs une couverture en cas de non-paiement des loyers par le locataire. Cette garantie peut être souscrite seule ou proposée en option dans certains contrats d'assurance PNO. Très complète, elle permet moyennant une contrepartie financière de bénéficier d'une indemnisation globale : loyers et charges impayés, dégradations, frais de procédure et contentieux.

Quels sont les avantages ? Le principal avantage de la GLI réside dans le fait qu'il suffit de déclarer le défaut de paiement à l'assurance pour obtenir le remboursement des impayés. Ainsi, cela prévient toute difficulté financière.

Quels sont les risques ? Le principal inconvénient de l'assurance loyers impayés est son coût, qui se situe en moyenne entre 2 % et 4,5 % du montant du loyer mensuel, charges comprises.

De plus, elle peut exclure certains profils de locataires qui ne répondent pas à certaines conditions de solvabilité (stabilité professionnelle et des revenus mensuels au moins 2,85 fois supérieur au loyer).

La Garantie Visale se distingue par sa couverture étendue et son caractère gratuit. Sa comparaison avec d'autres garanties locatives vous permettra de faire le choix le plus approprié pour sécuriser vos investissements immobiliers et minimiser les risques de loyers impayés.

Partie 3 : Mise en œuvre de la garantie Visale

Processus de demande et documents requis

La procédure pour bénéficier de la Garantie Visale implique un processus de demande spécifique. Les bailleurs n’ont aucuns documents spécifiques à fournir, cependant pour les locataires, c'est une autre histoire : ils doivent remplir un formulaire et joindre toutes les pièces justificatives qui leur seront demandées. À noter que les pièces justificatives demandées dépendent de la situation du locataire.

Parmi les pièces justificatives demandées, on retrouve :

• Un justificatif d’identité en cours de validité

• Un titre/carte de séjour valide pour les personnes hors Union européenne

• Un contrat de travail

• La dernière fiche de paie ou 3 fiches de paie

• Le montant des primes perçues (13ᵉ mois, prime d’habillage, de travail de nuit…)

• Un contrat d’alternance

• Une notification du versement d’une bourse de l’État

• Une déclaration sociale pour les indépendants

• La déclaration de Kbis pour les micro-entrepreneurs

• La dernière attestation de paiement France Travail

• La dernière attestation de paiement de RSA

Une fois que le dossier est validé, le locataire trouvera dans son espace personnel Visale son visa certifié. Celui-ci devra ensuite être transmis à son bailleur.

Gestion des sinistres et démarches en cas d’impayé

La garantie Visale offre une protection en cas d'impayé de loyer. En cas de difficultés financières, le locataire doit rapidement informer son bailleur et contacter Visale. Il doit constituer un dossier complet pour examen. Si accepté, Visale prendra en charge les loyers impayés et peut fournir un accompagnement personnalisé pour éviter de futurs impayés.

Cependant, le locataire reste responsable du respect du contrat de bail. La gestion des sinistres nécessite une collaboration entre le locataire, le bailleur et Visale pour résoudre efficacement les problèmes financiers.

La Garantie Visale offre une protection contre les loyers impayés et simplifie les démarches pour les bailleurs et les locataires, elle instaure un climat de confiance nécessaire dans la location immobilière. Opter pour la Garantie Visale, c'est choisir la tranquillité d'esprit et la pérennité de votre investissement.

Au sein de Cash Flow Positif, bailleur comme locataire, on vous recommande vivement la garantie Visale, cela vous assure une tranquillité d'esprit en vous protégeant contre les impayés de loyers.

Cash Flow Positif permet aux propriétaires d'explorer le marché immobilier avec une perspective technologique, en utilisant notamment l'intelligence artificielle. Cette approche proactive aide à gérer les risques et à augmenter les opportunités de réussite dans un marché immobilier souvent complexe et en constante évolution !

Ces articles pourrait également vous intéresser

Comment calculer le rendement locatif d'un bien immobilier ?

Le rendement locatif d’un bien correspond à la somme des revenus générés par son acquisition immobilière rapportée à son prix d’achat.

28/03/2023

VOIR L’ARTICLE ENTIER

Les vrais risques d'un investissement locatif Pinel

Apprenez à éviter les pièges tendus par la défiscalisation Pinel tels que la moins-value à la revente, les rendements locatifs faibles et les plafonds de loyers restrictifs. Découvrez les nuances de cet investissement et protégez vos finances dès maintenant !

29/03/2024

VOIR L’ARTICLE ENTIER

5 Astuces pour diminuer les risques de son investissement locatif

Voici nos 5 astuces incontournables pour sécuriser votre investissement locatif et maximiser vos revenus. De la sélection rigoureuse des locataires à la gestion proactive, suivez nos conseils pour optimiser la rentabilité et la tranquillité d'esprit de votre projet immobilier !

15/03/2024

VOIR L’ARTICLE ENTIER